Chercher du contenu et filtrer

Conseil sur les cartes

Shopping en ligne: attention aux contrefaçons

Photo: iStockphoto (portra) / 31.07.2019

Tout ce qui à première vue paraît authentique ne l'est pas forcément. Sur Internet, des escrocs vendent des produits contrefaits avec des rabais tentants. Découvrez ce que le client Viseca Lauro Semadeni a fait lorsqu'il est tombé dans le piège.

Lauro est un fan de montres et n'en a jamais assez. Sur Internet, il découvre un modèle rare de sa marque préférée Breitling, et ce, à un prix préférentiel: il la commande donc immédiatement. 
 
Quelques semaines plus tard, il ouvre avec impatience le colis. Mais en regardant la montre de plus près, il déchante rapidement: le verre est de mauvaise qualité, le cadran ressemble plus à du bricolage et le design n'est pas très précis – ce n'est pas une véritable Breitling, mais une contrefaçon!
 
De tels cas se produisent souvent. Selon les statistiques actuelles, les douanes suisses ont intercepté environ 1 700 contrefaçons en 2018. Beaucoup de consommateurs se laissent tenter. Mais en achetant des contrefaçons, ils soutiennent les organisations criminelles. De plus, l'acquisition d'articles de marque contrefaits est illégale. Les douanes sont en droit de les confisquer. 
 
Comment Lauro doit-il procéder?
 

  • Télécharger le formulaire de réclamation sur viseca.ch.
  • Envoyer le formulaire imprimé avec tous les documents (e-mails, courriers, information sur les contacts téléphoniques, justificatifs, etc.) à Viseca sous 30 jours après la date de facturation.
  • Lauro doit aussi demander au fabricant d'origine ou à un expert habilité une confirmation écrite justifiant qu'il s'agit d'une contrefaçon. Celle-ci doit être jointe aux autres documents adressés à Viseca.
  • Dès que Viseca aura reçu tous les documents requis et que les circonstances permettent une intervention basée sur le règlement international de Mastercard Worldwide ou Visa International, Viseca créditera, sous réserve, le montant contesté sur votre compte de carte.
 

Lauro a de la chance! Dans son cas, le processus de demande de remboursement a été un succès. A l'avenir, il regardera les produits sur Internet de plus près et tiendra compte des indications de stop-piracy.ch. 

Comment reconnaître les contrefaçons


  • Prix: la différence de prix avec le produit d'origine est trop importante? Les contrefaçons sont souvent trop bon marché pour être des produits d'origine. Bien sûr, un prix élevé n'est pas non plus une garantie d'authenticité. Il peut aussi servir à camoufler la contrefaçon.
  • Nom de domaine: des noms de domaine inhabituels tels que XY-outletswitzerland.eu ou des URL se terminant par «.to» p. ex. devraient éveiller vos soupçons. Tout comme les orthographes typiques de piratage «warez», «gamez», «appz» ou «moviez».
  • Indications de contact manquantes: vous ne trouvez ni adresse, ni e-mail ou numéro de téléphone sur le site Internet? Cela remet en question le sérieux du vendeur. En cas de doute, vous pouvez demander au fabricant une liste des distributeurs possédant une licence de la marque.
  • Fautes d'orthographe: les contenus du site Internet sont truffés de fautes? Alors vous êtes sans doute en présence d'un escroc.
  • Documents: avez-vous reçu un bulletin de garantie, un certificat et une notice d'utilisation avec votre marchandise? Dans la négative, il convient d'être prudent.
  • Qualité: les contrefacteurs utilisent généralement pour leurs produits des matériaux de qualité inférieure à ceux du fabricant d'origine.
 
Vous trouverez d'autres indications sur stop-piracy.ch

CONCOURS

Trois voyages spectaculaires en train à gagner

Participer maintenant

Plus d'articles