Chercher du contenu et filtrer

Conseil sur les cartes

Cinq conseils pour protéger votre carte

Photo: iStockphoto (Todor Tsvetkov) / 08.05.2019

Vous vous demandez comment contribuer à la protection de votre carte? Après ce qui lui est arrivé, le client Viseca Leo Wolf a appris à quoi il devait faire attention en tant que titulaire d'une carte. Découvrez ses conseils.

1er conseil: conserver précieusement la carte
Au printemps dernier, Leo Wolf a réalisé un de ses grands rêves: il a parcouru le chemin de St-Jacques de Compostelle. Un soir, alors qu'il quittait le dortoir de l'auberge de jeunesse pour se rendre aux toilettes, il a laissé sa carte de crédit sur son lit. Et lorsqu'il est revenu, elle avait disparu. Depuis ce jour, il la porte toujours sur lui. Personne ne peut ainsi la subtiliser ou l'utiliser à mauvais escient. Et s'il ne veut pas l'emporter, il la laisse dans le coffre-fort, dans un casier de consigne ou dans une valise verrouillable.

2e conseil: faire immédiatement bloquer la carte
Au moment de la subtilisation de la carte à l'auberge de jeunesse, le numéro de téléphone 24h/24 de la centrale de blocage de Viseca était heureusement enregistré sur le téléphone portable de Leo Wolf. Il a donc pu la faire bloquer immédiatement. S'il avait eu le Wi-Fi à ce moment-là, il aurait aussi pu le faire lui-même via l'app one.

3e conseil: communiquer tout changement d'adresse
Voyant que sa carte arrivait à expiration en février, Leo Wolf s'inquiétait de ne pas en recevoir une nouvelle automatiquement. Il a donc appelé Viseca dix jours avant la date d'expiration et a appris que le courrier avec la nouvelle carte de paiement avait été retourné à Viseca par la Poste. Motif: Leo Wolf a déménagé l'année dernière et avait oublié de communiquer sa nouvelle adresse. A présent, toutes ses coordonnées actuelles sont enregistrées et Leo Wolf peut à nouveau recevoir la correspondance de Viseca.

4e conseil: vérifier la facture mensuelle
Il y a deux ans, Leo Wolf était en safari en Tanzanie. Une fois de retour chez lui après deux semaines d'aventures, il a voulu payer la facture de la carte de crédit et a constaté que le montant était nettement supérieur à celui auquel il s'attendait. En vérifiant la facture mensuelle, il a remarqué que le safari lui avait été facturé deux fois. Heureusement qu'il a remarqué cette double écriture et envoyé une réclamation écrite à Viseca sous 30 jours.

5e conseil: garder le code NIP secret et le saisir à l'abri des regards indiscrets
Leo Wolf participe chaque année à un camp de surf. L'année dernière, celui-ci se tenait au Portugal. Alors que les surfeurs étaient assis autour d'un feu un soir, un participant a raconté une histoire incroyable: il était tombé amoureux d'une femme qui s'était révélée être une arnaqueuse. Comme il avait choisi sa date de naissance comme code NIP, elle a pu lui subtiliser sa carte de crédit sans qu'il s'en rende compte et effectuer des achats. Depuis que Leo Wolf a entendu cette histoire, il ne choisira jamais sa date ou son année de naissance comme code NIP. De plus, il n'a pas enregistré ce dernier sur son téléphone et ne l'a pas non plus noté sur un bout de papier. Lorsqu'il effectue un paiement ou retire des espèces, il tape toujours son code à l'abri des regards indiscrets. Il le cache généralement avec sa main ou son portemonnaie.

Vous trouverez encore plus de conseils sur l'utilisation de votre carte dans les Conditions d'utilisation et informations juridiques de Viseca, sous Protection des données/sécurité des données.

Plus d'articles