Chercher du contenu et filtrer

Conseil sur les cartes

Les escroqueries téléphoniques – ce que vous pouvez faire

Texte: Hugo Vuyk / Photo: iStock / 30.05.2018

Vous venez de terminer votre souper et voilà que votre téléphone sonne. Le collaborateur d’un soi-disant fabricant de logiciels vous dit qu’il a reçu de votre ordinateur un message d’erreur envoyé automatiquement et qu’il veut vous aider. Attention: c’est le moment de raccrocher immédiatement, car cet appel est une tentative d’escroquerie comme il y en existe de plus en plus ces temps-ci. Lisez ici comment vous protéger contre ces dernières.

Crédible à première vue
C’est à peu près ainsi que se déroulent ces appels, dont on entend de plus en plus parler en Suisse ces derniers temps. Les personnes au bout du fil se font passer pour des collaborateurs de Microsoft ou d’une autre société informatique/de logiciels, et selon les échos reçus, parlent bien anglais ou allemand. Il a également déjà été fait état d’appels isolés en français ou en italien.

Les appelants donnent l’impression d’avoir de grandes connaissances informatiques. Autrement dit, ils peuvent paraître absolument crédibles à première vue. Ces escrocs sont parfaitement formés dans l’art de convaincre leurs interlocuteurs. Ils profitent de tout accès à votre ordinateur pour installer des logiciels malveillants.

Ne jamais autoriser l’accès au PC ou aux données
Ces appels ont des objectifs criminels. MELANI, la Centrale d’enregistrement et d’analyse pour la sûreté de l’information de la Confédération, prévient expressément contre ces faux appels de support technique. Les escrocs procèdent de différentes manières selon les appels:

  • les uns veulent avoir accès à votre ordinateur. Dès qu’ils y parviennent, ils manipulent ce dernier de façon à ce qu’ils aient à tout moment pleinement accès à votre système et à vos données.
  • les autres vous proposent de résoudre immédiatement le problème contre le paiement de frais de conseil et veulent pour cela connaître les données de votre carte de crédit. Ils vous demandent ensuite le code SMS et même de confirmer la transaction au moyen de l’app one. Toute différence entre le montant convenu et le montant effectivement facturé n’est pas remboursée, contrairement à ce que l’on vous promet.
  • des alternatives au paiement par carte peuvent être la demande de procéder préalablement à un virement via Internet ou d’acheter des cartes cadeaux et de révéler leur code.
 

Très important pour vous: dès que vous avez autorisé un paiement par carte, vous ne pouvez plus l’annuler. Ce mode d’escroquerie avec de faux appels de support technique est aussi appelé «phishing (hameçonnage) téléphonique». L’unique objectif des appelants est d’accéder aux données de cartes ou à des paiements pour s’enrichir indûment.

Check-list des comportements à adopter en cas de faux appels de support technique

1.

Ni Microsoft, ni aucune autre entreprise informatique/de logiciels ne passe des appels de support technique pour résoudre des problèmes d’ordinateur sans vous prévenir ou sans que vous ne l’ayez demandé. Mettez immédiatement fin à ce genre d’entretiens téléphoniques.

2.

N’appelez jamais des numéros qui apparaissent soudain dans une fenêtre pop-up sur votre écran.

3.

N’autorisez jamais une personne qui vous appelle à accéder à votre ordinateur. Si vous le faites, coupez le plus rapidement possible votre appareil du réseau. Supprimez immédiatement le logiciel installé (faire éventuellement appel à un spécialiste).

4.

Ne communiquez jamais à une personne qui vous appelle les données de votre carte de crédit.

5.

Ne communiquez jamais à une personne les codes SMS pour les paiements ou ne confirmez jamais de paiement via votre app si vous ne les avez pas ordonnés vous-même (ou si le montant n’est pas correct).

6.

Si vous avez divulgué des données sensibles, mettez-vous immédiatement en relation avec notre centrale de blocage pour bloquer la carte concernée.

7.

Si vous avez aussi divulgué des données d’accès à VisecaOne, signalez-le à nos collaborateurs.

Autre variante de faux appels de support technique: les fenêtres pop-up qui s'ouvrent sur votre ordinateur lorsque vous surfez sur le web et qui vous signalent des virus ou autres problèmes avec votre appareil. Ils sont souvent assortis d'une invitation à appeler le numéro de téléphone indiqué. Comme vous pouvez vous en douter, on vous demandera alors d'autoriser l'accès à votre ordinateur ou de procéder à un virement au moyen de votre carte de crédit ou prepaid. Dans ce cas aussi, il convient d'appliquer tout ce qui est susmentionné. Si votre ordinateur devait réellement avoir des virus ou être concerné par d'autres problèmes, c'est à vous de contacter les spécialistes correspondants et pas l'inverse.

Informations complémentaires
Veuillez prendre connaissance de l’article sur le site officiel de Microsoft.
Vous trouverez plus d’informations sur la sécurité sur notre site Internet, sous «Perte de la carte & Sécurité» ainsi que sous «Tentatives d’escroquerie».
MELANI, la Centrale d’enregistrement et d’analyse pour la sûreté de l’information de la Confédération a publié, elle aussi, un article sur les faux appels de support technique.

Autre variante de faux appels de support technique: les fenêtres pop-up qui s'ouvrent sur votre ordinateur lorsque vous surfez sur le web et qui vous signalent des virus ou autres problèmes avec votre appareil. Ils sont souvent assortis d'une invitation à appeler le numéro de téléphone indiqué. Comme vous pouvez vous en douter, on vous demandera alors d'autoriser l'accès à votre ordinateur ou de procéder à un virement au moyen de votre carte de crédit ou prepaid. Dans ce cas aussi, il convient d'appliquer tout ce qui est susmentionné. Si votre ordinateur devait réellement avoir des virus ou être concerné par d'autres problèmes, c'est à vous de contacter les spécialistes correspondants et pas l'inverse.

Informations complémentaires
Veuillez prendre connaissance de l’article sur le site officiel de Microsoft.
Vous trouverez plus d’informations sur la sécurité sur notre site Internet, sous «Perte de la carte & Sécurité» ainsi que sous «Tentatives d’escroquerie».
MELANI, la Centrale d’enregistrement et d’analyse pour la sûreté de l’information de la Confédération a publié, elle aussi, un article sur les faux appels de support technique.

Plus d'articles