Chercher du contenu et filtrer

Le canoë-kayak pour débutants

Au fil de l’eau

Texte: Lena Grossmüller / Photos: Jacques Isler, Andres Becher / 17.05.2016

Quand les premières piscines en plein air ouvrent leurs portes, cela fait déjà longtemps qu’ils sont sur l’eau: les canoéistes. On connaît la natation et la voile qui sont des sports nautiques populaires en Suisse, mais le canoë et le kayak proposent eux aussi une façon bien particulière de pratiquer un sport dans la nature. A quoi les débutants doivent-ils faire attention? MyCard a posé la question au club de canoë-kayak de Brugg et rassemblé tous les trucs et astuces à connaître pour le canoë-kayak – pour que vous puissiez bientôt vous lancer sur l’eau!

Il paraît, plaisantent les canoéistes, que la Fédération Suisse de Canoë-Kayak est le plus petit club sportif de Suisse, même plus petit que le minigolf. La fédération compte 3 800 membres répartis dans 48 clubs, de Genève à Schaffhouse. Tous les kayakistes partagent le même enthousiasme pour la beauté des parcours, pour le défi sportif et la proximité avec la nature.

Le club de canoë-kayak de Brugg, fondé en 1966, est animé précisément par cette passion. Il propose deux à trois cours d’initiation par an et un entraînement régulier, le mercredi, pour les membres expérimentés. Jacques Isler en fait partie depuis cinq ans et pratique jusqu’à trois fois par semaine. Dans l’interview, il explique ce que les débutants doivent savoir avant de se lancer.

La première question pour commencer: quelle est la différence entre le canoë et le kayak?
En fait c’est très simple: le canoë est le terme générique pour une embarcation qui se dirige à l’aide d’une pagaie et le kayak en est une variante particulière. Un kayak se pratique avec une pagaie double et est fermé par une jupe. D’autres embarcations de la même famille, comme par exemple le canoë canadien, sont ouvertes sur le dessus et sont manœuvrables en position assise ou sur les genoux avec une pagaie simple.

Quel est l’intérêt du canoë ou du kayak?
Une nature sauvage, se frayer un chemin à la force de ses bras. C’est un sport d’équipe, mais en même temps, on est quand même le seul responsable de son embarcation. Il faut que tu comptes sur tes propres capacités pour maîtriser les rapides mais, si tu as un problème, tu trouveras toujours quelqu’un pour t’aider. C’est surtout cette camaraderie qui caractérise le canoë-kayak.

Quel équipement faut-il? Et est-ce qu’il faut avoir des aptitudes particulières?
Non. Il faut simplement savoir nager. Et de préférence ne pas dépasser 140 kg parce qu’au-dessus, il est difficile de rentrer dans le bateau. En ce qui concerne l’équipement, le club de canoë-kayak met ce qu’il faut à la disposition des débutants lorsqu’ils commencent un cours. Il se compose d’un bateau, d’une pagaie, d’une jupe, d’un gilet de sauvetage et d’un casque. Si l’eau est très froide, une combinaison en Néoprène en plus.

Comment se passe le premier entraînement?
Les nouveaux commencent par un cours d’initiation en piscine couverte. C’est là qu’on apprend les choses essentielles, surtout la bonne façon de sortir du kayak si l’embarcation s’est retournée. Et, bien sûr, le grand classique: l’esquimautage.

Qu’est-ce que c’est exactement et comment est-ce qu’on l’apprend?
L’esquimautage consiste à faire un tour complet sur soi-même. C’est la méthode qui permet de se redresser seul lorsque le kayak s’est retourné. Le mieux pour les débutants est de suivre une formation à l’esquimautage en piscine couverte. Deux personnes font chavirer le bateau de façon contrôlée, on plonge sous l’eau et on frappe dès qu’on souhaite être redressé. Ça aide à ressentir les sensations de la rotation et fait perdre la peur d’être sous l’eau. Plus tard, on apprend à effectuer la rotation grâce à un coup de hanche. D’expérience, cela peut prendre très longtemps jusqu’à ce qu’on maîtrise l’esquimautage.

Quelle est la meilleure saison pour apprendre le canoë ou le kayak?
Il vaut mieux commencer à l’automne et suivre un cours de débutant en piscine couverte. On a ainsi le temps de s’entraîner avant de naviguer dans la nature au printemps. De manière générale, le kayak se pratique toute l’année, il suffit de porter les vêtements adéquats.

Est-ce qu’on navigue seul ou avec un entraîneur?
C’est la règle de base la plus importante: on ne navigue jamais seul. Qu’on soit débutant ou professionnel. Il faudrait toujours qu’au minimum trois personnes partent ensemble, dont un kayakiste expérimenté.
 
Quelle est la cause d’accident la plus fréquente et comment l’éviter?
On peut éviter la plupart des accidents en respectant certaines règles, comme ne jamais partir seul, porter les vêtements adéquats, observer la météo et le niveau d’eau et ne pas surestimer ses capacités. Ce qui arrive malheureusement fréquemment sont les blessures à l’épaule et au visage à cause des pierres dans l’eau. C’est pour ça qu’il est important de porter un casque.
 
Où y a-t-il de bons parcours pour débutants en Suisse?
La Limmat est une rivière de classe I, parfaite pour les débutants. A Brugg, nous avons la chance d’avoir trois rivières qui convergent vers la vieille ville et sur lesquelles on peut naviguer: la Limmat, la Reuss et l’Aar. En été, on voit aussi beaucoup de bateaux pneumatiques sur la Reuss. Près de Bâle, il y a également le Parc des eaux vives à Huningue. Il possède une rivière artificielle idéale pour les débutants.
 
Quel conseil donneriez-vous personnellement aux débutants?
Toujours continuer, ne pas abandonner. Les deux premières années sont très pénibles, mais une fois qu’on y arrive, alors c’est très, très bien.
 
On peut faire des tours en kayak dans de nombreuses régions de Suisse. MyCard vous a concocté une liste de beaux parcours pour débutants, faciles à réaliser, tirés de Kanuland (photos: © SchweizMobil). Vous trouverez d’autres circuits régionaux ici.

Itinéraire 25 Ticino Canoa, Cresciano–Arbedo
Le parcours Cresciano–Arbedo, au Tessin, convient aux débutants. Tout au long des 8 km du trajet sur le Tessin, on jouit d’une ambiance méditerranéenne sur fond de montagnes alpines. Les larges bancs de gravier invitent à faire escale et à se détendre. Plus d’informations ici.

Itinéraire 70 Rhein Kanu,
Stein am Rhein–Schaffhouse

Il est également possible de naviguer sur le Rhin. Porté par le courant, on descend ce tronçon de 18 km en admirant les bâtiments historiques, couvents et fortifications qui parsèment les rives. De nombreuses auberges offrent la possibilité de faire une pause. Plus d’informations ici.

Itinéraire 80 Bielersee Kanu, Cerlier–Bienne (Nidau)
Le lac de Bienne, en Suisse romande, est un bel endroit pour débuter. La rive orientale est particulièrement propice à la navigation où l’on longe, sur 13 km, la ceinture de roseaux et diverses réserves naturelles, comme l’île Saint-Pierre. Plus d’informations ici.

Itinéraire 90 Reuss Kanu, Bremgarten–Gebenstorf
Un parcours classique d’après Jacques Isler: les rives de la Reuss ressemblent à une jungle, ses petits rapides et ses nombreuses îles en font un itinéraire de canoë varié. Un beau parcours d’eau vive sur 25 km pour débutants. Plus d’informations ici.

Club de canoë-kayak de Brugg
www.kanuclub-brugg.ch

Shop pour l’équipement: Transa
www.transa.ch

Shop pour l’équipement: Jack Wolfskin
www.jack-wolfskin.ch

Rivière d’entraînement pour débutants: ville de Huningue, Parc des eaux vives
www.ville-huningue.fr


Liens vers des offres d’excursions à la journée
Canoë-kayak en Suisse romande
www.myswitzerland.com

Canoë-kayak à Morges
www.morges-tourisme.ch

Tours de canoë en Suisse alémanique et au Tessin
www.meinweekend.ch

Catégorie:

loisirs, nature, sport

Plus d'articles