Chercher du contenu et filtrer

Interview

Pourquoi œuvrer pour plus de biodiversité

30.03.2022

A première vue, il semble que la nature en Suisse soit intacte et que beaucoup d'actions soient entreprises pour la protéger. Mais même chez nous, nous devons accorder une attention particulière à la biodiversité, car c'est la base de la vie pour tous. Mais qu'est-ce au juste que la biodiversité et pourquoi est-elle si importante? Nous en avons parlé avec Lara Grandgirard, du WWF. Elle explique comment vous pouvez, vous aussi, contribuer à sa préservation.

«Plus d'un tiers des espèces sont menacées en Suisse»

Le WWF s'engage pour davantage de diversité biologique en Suisse. Le projet «Connexions naturelles» renforce la relation entre l'être humain et la nature et aide les agriculteurs à mettre en œuvre des projets écologiques. Nous en avons parlé avec Lara Grandgirard, responsable du projet.

Lara Grandgirard supervise le projet «Connexions naturelles» au WWF. © Aline Bovard Rudaz

Lara Grandgirard, qu'est-ce au juste que la biodiversité?
Résumé très simplement, la biodiversité englobe toute la diversité des organismes vivants et de leurs milieux naturels sur Terre. Dans une région donnée, on distingue habituellement la diversité des écosystèmes, la diversité des espèces qui les habitent et la diversité génétique de chaque espèce. Ces trois aspects représentent la biodiversité d'une région étudiée.
 
Qu'en est-il de la biodiversité en Suisse?
Contrairement à l'opinion largement répandue, l'état de la biodiversité n'est pas bon. Depuis le début du XXe siècle, on assiste à une diminution constante de la diversité et de la qualité des milieux naturels, mais aussi du nombre d'espèces et de leurs populations. En Suisse, plus d'un tiers des espèces animales et végétales sauvages et plus de la moitié des milieux naturels sont aujourd'hui menacés.
 
Qu'est-ce qui caractérise une biodiversité élevée?
Au lieu de biodiversité élevée, on parle plutôt de biodiversité fonctionnelle, ce qui signifie une biodiversité saine. Elle dépend non seulement du «nombre d'espèces» que possède un milieu de vie, mais aussi du «type d'espèces» que l'on y rencontre. Une biodiversité fonctionnelle se caractérise par la présence et l'interaction de toutes les espèces nécessaires à l'équilibre et au bon fonctionnement d'un écosystème donné. Par exemple, notre corps est un écosystème qui abrite une variété de types de bactéries différents. Sans elles, notre corps ne serait pas en mesure d'accomplir des fonctions de base. Si nous remplacions certaines bactéries par d'autres, nous tomberions malades. Chacune a sa place et son rôle dans l'équilibre sain de notre corps. Le fonctionnement est identique pour une forêt, un lac, etc.

Salamandre tachetée sur cèpe: ou quand la nature semble intacte.

Pourquoi la biodiversité est-elle si importante pour l'équilibre écologique?
Une biodiversité fonctionnelle permet à un écosystème d'être plus résistant face aux changements qui se produisent. Un grand nombre d'espèces se répartissent des rôles importants. Plus une espèce comprend d'individus, mieux elle peut s'adapter, se développer et survivre. Si la biodiversité s'effondre, les écosystèmes deviennent très fragiles. Les espèces survivantes ne parviennent pas à assumer les rôles des espèces disparues. La perte de la diversité biologique finit par perturber les cycles naturels dont l'homme est directement tributaire: eau potable, production alimentaire, énergie.

Une biodiversité fonctionnelle profite également aux abeilles.

Quel rôle l'Homme joue-t-il en matière de biodiversité?
Depuis plus de 20 ans, les scientifiques sont en mesure de démontrer que l'Homme, en intervenant sur l'environnement, joue un rôle important dans la perte de la diversité biologique: morcellement des terres par les bâtiments et les infrastructures, destruction des milieux et des environnements naturels, surexploitation, braconnage, agriculture intensive, pollution de l'air, des eaux et des sols. Le changement climatique a lui aussi un impact sur la biodiversité, les espèces ne trouvant plus suffisamment d'habitats de haute qualité.
 
Comment puis-je favoriser la biodiversité dans mon environnement direct?
Aucune zone n'est trop petite pour y contribuer: donner de l'espace à la nature, éviter l'utilisation de produits chimiques, valoriser les espèces indigènes, créer des milieux naturels et des refuges pour les animaux... Ce sont autant de petites mesures que chacun peut véritablement mettre en place. Ainsi, plus vous aménagez de milieux naturels différents (comme des tas de pierres ou de branches, des îlots d'arbustes, des gazons fleuris ou des nichoirs) dans votre jardin, plus les espèces peuvent y trouver de la nourriture, un refuge ou une protection. Une bonne interconnexion de votre jardin avec les jardins avoisinants augmente les possibilités de déplacement de ces espèces. Cela leur permet de se nourrir et de se reproduire plus facilement.

Dans le cadre du projet «Connexions naturelles» du WWF, Lara Grandgirard plante un buisson afin de favoriser durablement la biodiversité. © Dylan Quiquerez

Même sur votre balcon, vous pouvez faire quelque chose: garnissez des jardinières ou des pots de fleurs avec des fleurs sauvages et des herbes ou avec de petits arbustes indigènes. Accrochez un nichoir pour les oiseaux et aménagez un «hôtel à insectes» pour favoriser le milieu naturel pour les abeilles, les papillons et les coccinelles.
 
Comment puis-je aussi contribuer autrement au maintien de la biodiversité?
Minimisez votre empreinte écologique. En réduisant la quantité de ressources dont vous avez besoin pour votre mode de vie, vous exercez moins de pression sur l'environnement et contribuez ainsi à la préservation de la biodiversité. Privilégiez la nourriture biologique, locale et de saison, réduisez vos déchets, diminuez votre consommation d'énergie, vivez plus sobrement et investissez votre argent dans des domaines à l'impact écologique moindre.

Plus d'articles