Chercher du contenu et filtrer

story

Etude: principaux constats sur le reçu numérique

Photo: iStock / 25.03.2020

La numérisation ne cesse de progresser. Le reçu numérique est destiné à remplacer le reçu papier classique. Comment les consommateurs peuvent-ils en tirer profit? Lisez les principales conclusions de la dernière étude sur le sujet.

Aujourd‘hui, 90% des personnes en Suisse utilisent déjà un smartphone. Banque mobile, achats mobiles, paiement mobile – toujours plus de clients utilisent les technologies numériques, avec lesquelles il n‘est plus nécessaire d‘imprimer les reçus. Certaines entreprises ont déjà réagi à cette tendance. Chez le détaillant Coop par exemple, les consommateurs peuvent choisir s‘ils veulent un ticket de caisse ou non, et s‘ils le veulent en version papier ou électronique. Il y a longtemps aussi qu‘Apple envoie ses reçus par e-mail à ses clients. Quel est l‘avenir du reçu numérique?
 
Les Auto-ID Labs de l‘EPF de Zurich et de l‘Université de Saint-Gall se sont posé cette question et ont mené une étude avec le soutien de e.foresight, de Swiss Fintech Innovations et de Viseca Card Services SA. Environ 250 Suisses ainsi que des dizaines d‘experts de la branche ont été interrogés.
 
98% des personnes interrogées peuvent s‘imaginer utiliser des reçus numériques à l‘avenir.
 
Un tiers des 239 répondants affirment qu‘en tant que clients, ils utilisent aujourd‘hui déjà régulièrement le reçu numérique. Même 98% d‘entre eux peuvent imaginer utiliser des reçus numériques à l‘avenir. Parmi les principaux attraits figurent les aspects environnementaux ainsi que la possibilité d‘avoir accès à tout moment à un justificatif numérique. Les consommateurs peuvent aussi bénéficier d‘une plus grande transparence et d‘un meilleur suivi des dépenses personnelles.
 
Parmi les principaux attraits figurent les aspects environnementaux ainsi que la possibilité d‘avoir accès à tout moment à un justificatif numérique.
 
En ce qui concerne le traitement des reçus numériques, les banques (59%) demeurent les plus dignes de confiance pour les consommateurs, suivies des fournisseurs d‘applications de paiement (46%) et des sociétés de cartes de crédit (43%).

Quand le reçu numérique deviendra-t-il la norme? Selon les experts interrogés, certains obstacles techniques doivent encore être surmontés. Par exemple, l‘adaptation des systèmes de caisse. Toujours selon les experts, il faudrait moins de deux ans avant que 10% des reçus puissent être délivrés numériquement. Cette attente se fonde également sur le commerce électronique, où une proportion identique des reçus est aujourd‘hui déjà délivrée exclusivement sous forme numérique. Les débats sur le climat et l‘environnement devraient également contribuer à réduire la consommation de papier pour les reçus.
 
Etude complémentaire sur le reçu numérique
Dans le cadre d‘un projet de recherche approfondi, Viseca réalisera une étude sur le terrain en collaboration avec les Auto-ID Labs de l‘EPF de Zurich. Celle-ci cherchera à savoir comment le reçu numérique peut simplifier la vie quotidienne des clients Viseca et comment un tel système peut être mis en œuvre en utilisant les dernières technologies de protection des données.

Les personnes intéressées peuvent s‘inscrire sur une liste d‘attente à l‘adresse walter@viseca.ch, en mentionnant dans l‘objet «reçu de caisse», et participer ainsi à cette étude sur le terrain.
 

Catégorie:

story

Plus d'articles