Chercher du contenu et filtrer

Story

Comment bien préparer un road trip

Texte: Lena Grossmüller, photos: Peter Hauser, vidéo: Stephan Huwyler / 29.08.2018

C'est avec une forte envie de lever l'ancre que Martina Zürcher et Dylan Wickrama ont résilié leur appartement il y a deux ans et décidé de vivre dans un van aménagé pour faire le tour du monde. Ces deux aventuriers expérimentés vous font part de leurs recommandations et conseils, afin que vous aussi, vous puissiez vivre un road trip inoubliable.

Que faut-il impérativement emporter pour un road trip?
Du papier de ménage! Nous l'utilisons principalement pour nettoyer notre vaisselle, afin de consommer ensuite moins d'eau pour le lavage. Nous avons également emmené beaucoup d'épices pour pouvoir agrémenter les plats facilement. Indispensable aussi: une bonne lampe de poche pour les cas où il n'y a plus de courant.

Qu'en est-il de l'hygiène quotidienne à bord?
C'est très simple en fait: nous avons un chauffe-eau qui est branché sur le circuit de refroidissement du moteur. Nous pouvons ainsi prendre une douche chaude à l'extérieur, le soir. Lorsqu'il fait très froid en hiver, nous utilisons les douches des aires de repos ou des bains publics. Il en va de même pour les toilettes. Nous avons certes un WC chimique à bord, mais comme il est compliqué de le vidanger, nous ne l'utilisons qu'exceptionnellement. La seule chose que nous ne pouvons pas faire à bord, c'est la lessive. Nous allons généralement dans les laveries pour cela.

Partir à l'aventure ou préparer son itinéraire, que recommandez-vous?
Partir à l'aventure! Nous nous sommes aperçus qu'il est plus agréable de prendre le temps et de s'arrêter spontanément là où quelque chose nous semble intéressant. C'est précisément cette liberté que nous apprécions tant en vivant dans le van et nous ne pouvons que la recommander. En revanche, nous nous informons toujours préalablement sur les conditions d'utilisation des cartes Visa et les conditions d'entrée dans les pays que nous souhaitons visiter. Et nous avons bien entendu aussi un GPS pour nous guider.

Quelques conseils pour planifier au mieux les pauses et les longs trajets?
Ce qui est pratique, c'est que vous avez toujours votre lit et votre cuisine avec vous. Si l'on est fatigué, on peut spontanément faire une petite sieste ou une pause-café. Notre conseil: parcourir plus de kilomètres lorsqu'il pleut, afin de pouvoir s'arrêter lorsqu'il fait à nouveau beau et passer plus de temps à l'extérieur.

Est-ce difficile de conduire un van?
Absolument pas, mais c'est tout de même une habitude à prendre. Il faut pour cela un permis de conduire suisse tout à fait normal, de catégorie B, permettant de conduire tout véhicule de moins de 3,5 tonnes. Notre van VW pèse 2,8 tonnes. Pour le reste, il convient de tenir compte de certains points. Avant le départ par exemple, il faut veiller à tout ranger correctement. Le vent latéral est aussi plus fort sur un van que sur une voiture plus petite, il faut donc réduire la vitesse. Se garer peut également être difficile quelquefois, parce que la hauteur du véhicule ne permet pas l'accès à tous les parkings couverts.

Bon à savoir: conseils utiles pour un road trip

1.

Si vous voulez trouver rapidement une place pour votre van et ne pas rester bloqué dans les bouchons, il vaut mieux voyager en dehors de la haute saison.

2.

Emportez toujours une deuxième clé pour ne pas vous retrouver involontairement devant la porte.

3.

Empruntez les routes de campagne pour découvrir des régions intéressantes.

4.

En cas de tempête, il vaut mieux garer votre véhicule sur un espace dégagé et surtout pas dans une forêt. Les branches qui tombent sont dangereuses et peuvent endommager le van.

5.

La Scandinavie est idéale pour les campeurs débutants. Vous pouvez y camper partout, toujours pour une nuit.

6.

Sur les cols suisses, vous pouvez camper librement s'il n'y a pas d'hôtel.

7.

En hiver, il vaut mieux préparer soigneusement son voyage, parce que la plupart des campings sont fermés. Mais un road trip en hiver a son charme aussi.

8.

Collez un Post-it sur le tableau de bord avec la hauteur de votre véhicule. Vous saurez ainsi si le parking ou le tunnel est assez haut et vous éviterez les mauvaises surprises.

Comment se nourrit-on sur un road trip?
Pas différemment de ce que l'on peut imaginer. Nous achetons toujours des produits frais, de préférence sur les marchés locaux. L'important, c'est de ne pas acheter de trop, parce qu'il n'y a pas beaucoup de place pour le stockage. Notre plan de travail est, lui aussi, limité, il a d'abord fallu s'y habituer. Lorsque nous cuisons quelque chose qui dégage de fortes odeurs, nous le faisons à l'extérieur, sur notre réchaud à gaz mobile, pour éviter d'avoir par exemple une odeur de curry pendant trois jours dans le van. Pour le reste, nous faisons tout comme d'habitude. Nous avons même déjà invités des amis à manger, ça s'est très bien passé.

On ne peut pas camper n'importe où avec un van. Comment savoir si c'est possible?
Chaque pays a malheureusement d'autres règles en la matière: en Suisse le camping est en principe autorisé sur les cols ou au-dessus de la limite des zones arborées (env. 1 800 à 2 000 m), en Scandinavie, on peut camper n'importe où dans la nature, du moins pour une nuit. En Espagne et en Italie, le camping sauvage est totalement interdit, à moins que vous ne demandiez la permission au propriétaire du terrain. Pour le reste, il existe quelques règles de base: tenir compte des panneaux d'interdiction, ne pas s'arrêter là où c'est interdit et ce qui nous semble personnellement très important: ne pas laisser traîner de déchets. Si vous voulez être tranquille, vous trouverez sur Internet des sites très utiles, comme www.bergzeit.ch et www.park4night.com.

A propos de déchets: Où les campeurs peuvent-ils vider leur WC chimique? Et où faire le plein d'eau fraîche?
Pour le WC chimique, nous pouvons recommander le site Bordatlas.de qui répertorie les stations de vidange dans toute l'Europe. La plupart des campings proposent également ce type d'infrastructure. Mais l'approvisionnement en eau fraîche est tout aussi important. En Europe, il est possible de faire le plein d'eau dans toutes les stations-service, c'est très pratique. Mais en hiver, de nombreux robinets sont fermés. Dans ce cas, nous recommandons d'emporter des bidons d'eau supplémentaires.

Qu'est-ce qui est le plus difficile lorsqu'on vit dans un van pour une durée prolongée?
La vie à deux dans un espace aussi exigu peut être un défi pour beaucoup de gens. Mais nous aimons vivre ainsi et y trouvons beaucoup plus de liberté et d'avantages. Un des avantages est par exemple de pouvoir voir plus souvent qu'avant nos amis éparpillés dans toute l'Europe. Nous ne leur rendons alors pas juste une petite visite, mais campons carrément devant leur porte pendant plusieurs jours. Et pour nous, le fait d'être heureux en voyageant est le plus important. Nous réalisons notre rêve au quotidien.

Comment se protège-t-on le mieux des effractions?
Nous n'avons ni coffre-fort ni serrures spéciales. Lorsque nous quittons le van pour une durée prolongée, nous veillons à ne pas laisser traîner d'objets de valeur dans la cabine conducteur et à fermer les rideaux dans la partie arrière. La nuit, nous prenons également quelques mesures de sécurité particulières: nous posons toujours la clé au même endroit. Nous dégageons toujours le siège conducteur et stationnons dans le sens de la marche, de façon à pouvoir démarrer immédiatement en cas d'urgence ou de menace. Mais heureusement, nous n'avons jamais été dans ce cas!

Quel est le meilleur moyen de paiement en voyage?
Lorsque nous voyageons à l'étranger, nous avons toujours une carte de crédit, c'est obligatoire! Surtout en Scandinavie où il est très facile de payer avec la carte, même sur les marchés ou dans les cafés. Nous avons bien entendu toujours aussi quelques espèces, en Europe, c'est très simple avec l'euro. Mais nous utilisons également notre carte de crédit pour tout autre chose: le shopping en ligne. Comme nous voyageons beaucoup, nous commandons beaucoup de choses en ligne, notamment les accessoires pour l'appareil photo ou les pièces de rechange pour le van. Nous faisons toujours envoyer les colis chez des amis et pouvons ainsi combiner l'enlèvement du colis à une visite.
 

Après un road trip de plus de deux ans: quel est votre principal constat?
On a besoin de moins qu'on ne pense. Surtout en matière de vêtements: nous avions 29 t-shirts au début, mais nous n'en avons porté qu'une petite poignée. Il est judicieux de faire le ménage de temps en temps, même dans un van.

A propos de Martina Zürcher et Dylan Wickrama
Martina Zürcher et Dylan Wickrama se sont rencontrés il y sept ans en Inde, où la Bernoise suivait un semestre à l'étranger, alors que Dylan était en route à moto pour son tour du monde de trois ans et demi. Après son retour, ils ont emménagé ensemble et publié le livre «Am Ende der Strasse» (Au bout de la route) sur le spectaculaire voyage de Dylan. En avril 2016, ils ont décidé d'entamer le voyage suivant: ils ont résilié leur logement commun, aménagé leur van VW, se sont mariés et vivent depuis lors dans leur véhicule Martina, qui était pendant plusieurs années rédactrice en chef du magazine de voyages suisse Transhelvetica, travaille à son compte comme journaliste du tourisme, tandis que Dylan est conférencier. Ensemble, ils guident également des voyages à moto, par exemple au Sri Lanka. Le 25 octobre 2018, ils présenteront leur nouvelle conférence «Vanlife: Moderne Nomaden» (Vanlife: nomades modernes) sur leur vie quotidienne dans leur van.

Catégorie:

voyage, story

Plus d'articles